Découpage territorial : Ngandajika refuse de se rattacher à la nouvelle province de Lomami

Découpage territorial : Ngandajika refuse de se rattacher à la nouvelle province de Lomami

Les notables membres de la mutualité des originaires du territoire de Ngandajika refusent de faire partie de la nouvelle province de Lomami. Ils ont déposé mercredi 12 mai, dans tous les bureaux des institutions du pays à Kinshasa, leur pétition avec cent vingt-quatre mille signatures.

Pour les signataires, Ngandajika est plus proche de Mbuji-Mayi  à 90 kilomètres que de Kabinda à 136 kilomètres.

« [Nous] réitérons notre refus radical de rattachement du territoire de Ngandajika à la nouvelle province de Lomami et confirmons notre volonté d’appartenir à la province du Kasaï-Oriental », a affirmé le député national élu de Ngandajika, Onesime Tshibumba Kanyanga.

Il a appelé « à la compréhension au sens de l’histoire, à l’idéal de paix, à l’esprit de responsabilité des autorités publiques, de l’assemblée nationale et du sénat dans l’examen de la dite pétition ».

La pétition des originaires de Ngandajika est repartie en soixante-deux volumes de cent papiers, à raison de deux mille signatures par volume.

C’est la troisième pétition à être déposée après celle du  06 février 1997 et celle du 13 mai 2009, a rappelé le député Onesime Tshibumba.

contactprovincelomami@gmail.com